Une histoire à deux queues…

Merci de me partager :

Un témoignage merveilleux et honnête de l'un des supporters de l'APROP qui a rejoint sa famille cette année. Vanessa et Paul Lowrie.

« Je voulais un chien, juste un petit, un vieux dont personne ne voulait. Puis j'ai vu Lucas, pas petit, pas vieux, et Ela, dans l'enclos à côté de lui, pas petit, pas vieux, terrifié par tout ce qui l'entourait et, j'en suis tombé amoureux.


JUIN. Donc, nous avons ramené deux chiens à la maison. Avaient-ils déjà eu une maison auparavant ? Ela s'est réfugiée sur le sol de la cuisine pendant une semaine, nous l'avons contournée, l'avons laissée rester. Lucas s'est installé sur un lit de chien confortable près d'elle. Ela ne sortait qu'après la tombée de la nuit, la regardant s'approcher de la porte, revenir, s'approcher de la porte, revenir en arrière, c'était douloureux, trouver assez de courage pour sortir, retenant mon souffle jusqu'à ce que finalement, ...... elle soit sortie.

Les semaines passent, je ne dors pas beaucoup, je laisse les chiens faire ce qu'ils doivent faire pour être installés, j'encourage Ela à venir à 1h du matin, 2h du matin, 3h du matin, après qu'elle se soit creusée un trou pour dormir, ne voulant pas qu'elle se sente à nouveau abandonnée.

AOÛT. Nous les emmenons dans la voiture, les faire entrer était un défi. Juste pour faire un tour, voir les lumières, les gens, les chiens. Nous le faisons encore et encore.

SEPTEMBRE. Les choses commencent à changer, Lucas veut juste l'amour, Ela s'aventure dans la journée, ouais !! Plus de chien vampire. Nous les emmenons en voiture à la plage. On va se promener, ils n'ont jamais vu la mer avant. 

OCTOBRE. Ela passe plus de temps dehors au soleil, elle et Lucas jouent, creusent des trous. Nous nous aventurons l'après-midi pour des promenades le long du sable, trempant nos pattes dans la mer.

NOVEMBRE. Lucas est tellement drôle, il a soif d'amour et d'attention, Ela aussi, remue la queue, aime un amour, aime qu'on lui tienne la tête pendant qu'elle s'endort. Ils rient tous les deux. Nous dormons tous beaucoup plus maintenant, coucher à 22h, lever à 6h. Les poches sous mes yeux s'estompent.

Cela ne fait que quelques mois mais, nous avons changé la vie de 2 chiens et la nôtre. Nous marchons avec les chiens et nous rentrons tous à la maison. Nous aimons beaucoup nos chiens et nous pensons qu'ils pourraient nous aimer aussi ».

Fermer

Inscrivez-vous pour recevoir notre résumé hebdomadaire des publications.

Nous ne spammons pas ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Ruth Martin

Je suis bénévole à l'APROP depuis avril 2018. Vous m'y trouverez normalement le mardi matin, aidant à soigner, nettoyer et nourrir les chiens. En 2019, j'ai adopté Barney, un Podenco d'APROP. En fait, j'ai pris un goût prononcé pour les Podencos et certains m'appellent la Pod-Mère ! Je fais également partie de l'équipe d'adoption, de l'équipe de collecte de fonds et j'aide également en adoptant des chiens. Aider les animaux m'apporte beaucoup de joie et de bonheur dans ma vie.

4 1 voter
Évaluation des articles
S'abonner
Notification pour
2 commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Inviter
Judi
9 mois il y a

Je voulais donner 5 étoiles à l'article, mais mon doigt a dû glisser sur le téléphone, d'où le 4 !

Inviter
Judi
9 mois il y a

Fantastique d'entendre cette nouvelle à leur sujet tous les deux. C'est tellement réconfortant de lire les progrès que nos chiens font une fois qu'ils quittent Aprop. Merci, nouveaux parents de chiens, de donner à ces animaux l'amour, les soins, le temps et les foyers qu'ils méritent. Voici un avenir radieux ensemble !

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.X
fr_FR